Guillaume Ier *1797-†1888

Guillaume I prit place au trône en 1861. Son règne a été dominé par un caractère unique nommé Bismarck. Bismarck était plus puissant que le roi et le futur empereur Guillaume I de manière que l'on parle plutôt d'un règne de Bismarck. Quoi qu'il en soit, il semble que Guillaume I était la conscience de la vieille Prusse et Bismarck fut le créateur d'un nouveau Reich allemand loin de la vieille Prusse. Néanmoins, c'était Guillaume I qui remplaca Hohenlohe-Ingelfingen avec Bismarck pour résoudre un problème sur le plan politique interieur en Prusse en 1862.



En vérité, Bismarck était un des plus grand ennemis de la Prusse. Cela signifie que Bismarck était le deuxième grand ennemi de la Prusse après Napoléon Bonaparte. En tout cas, tous les deux, jetèrent intentionnellement la vielle Prusse dans l'abîme avec leur politique étrangère ou bien militaire. Bismarck est responsable que l’Allemagne lutte pendant la Grande Guerre de 1914 à 1918 contre la France et contre la Russie. Napoléon Bonaparte était le créateur du mouvement national dans la Confédération allemande au plus tard à partir de 1813 et puis après la fondation de cette Confédération après 1815 de toute manière. Bismarck était en fin de compte le leader du mouvement national pour créer le nouveau Reich au détriment de la mémoire de la vielle Prusse en 1871 d'autant plus qu'il était le créateur de l'Allemagne unifiée. Malheureusement, c'était aussi Bismarck qui fit l'Allemagne plus grande que l'a jamais été. Mais qu'est-ce qui signifie la vielle Prusse ? La vielle Prusse exista jusqu'à la mort de Frédéric le Grand en 1786. Les successeurs de Frédéric le Grand trahirent les vertus et les valeurs de la vielle Prusse coûte que coûte. Malgré tout, ils ne sont pas capable de conserver le grand héritage du grand roi décédé. Depuis lors les fonctionnaires et les hommes politiques influcaient la politique en général au détriment de la vielle Prusse.



Au lieu de collaborer avec les Russes pour renforcer enfin la politique allemande, Bismarck les insultait sans cesse avec son comportement inapproprié. En vérité, Bismarck soutenait seulement les intérêts anglais, notamment à l'occasion du Congrès de Berlin en 1878. Bismarck n'était jamais neutre car il favorisa tout le temps les intérêt anglais de manière que l'Empire anglais ait été renforcé contre la ruée des Russes vers la Méditarranée. Bismarck méprit les Russes. Par conséquent, Bismarck était pour les Anglais autour du marquis Salisbury seulement un bon serviteur pour promouvoir la politique coloniale anglaise. Bismarck se présentait comme honnête courtier au Congrès de Berlin. Qu'est-ce qui est un honnête courtier ? La réponse : C'est un véritable oxymore. C'était la deuxième grande faute de Bismarck sur le plan politique extérieur après le vol d'Alsace-Lorraine en 1871. Les habitants d'Alsace appartiennent largement à la même tribu comme les habitants sur l'autre côté du Rhin. Pourtant, les Alsaciens se reconnaisent depuis la conquête sous l'égide de Louis XIV de plus en plus comme Francais. Depuis 1871, l'Alsace demeure en tout cas une pomme de discorde entre l'Allemagne et la France. Bismarck créa le premier adversaire en 1871 avec la France et la deuxième au plus tard en 1878 avec la Russie. L'existence du traité de réassurance entre la Russie et l'Allemagne démontre la défaite de la politique extérieure sous le chancelier Bismarck. Guillaume II n'était pas en mesure d'éviter un troisième adversaire avec l'Angleterre jusqu'au déclenchement de la Grande Guerre en 1914.

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site internet prusse.de